Home / Economie / Partenariat entre NSUKALA et EDM-SA : Bientôt 32 millions de Kwh par an pour renforcer les capacités de production d’EDM-sa

Partenariat entre NSUKALA et EDM-SA : Bientôt 32 millions de Kwh par an pour renforcer les capacités de production d’EDM-sa

Fb-Button

À travers ce contrat, la centrale électrique à bagasse du nouveau complexe du Kala Supérieur (NSUKALA), disposant d’une puissance de 20 MW, mettra à la disposition de la Société Energie du Mali (EDM-sa) son surplus d’énergie disponible en termes de fourniture de puissance minimum garantie. La production annuelle, qui sera évacuée sur le réseau d’EDM-SA, est estimée à 32 millions de Kwh. Cette vente de surplus d’énergie produite va contribuer à l’accroissement de l’offre électrique d’EDM-SA et à la substitution d’une partie de la production thermique, à partir des combustibles fossiles par une énergie plus accessible et moins polluante.  

La centrale électrique à bagasse du Nouveau complexe du Kala Supérieur (NSUKALA) dispose d’une puissance de 20 Mégawatts dont seulement 14 mégawatts en moyenne sont utilisés pour ses activités industrielles et domestiques. Plus de 5 mégawatts sont donc malheureusement perdus chaque année, dans un pays où le déficit énergétique est chronique. Le fonctionnement de la centrale est divisé en deux périodes : la campagne qui va de novembre à mai (7) et l’inter-campagne, allant de juin à octobre (5 mois).

Pour mettre fin à ce gaspillage et renforcer les capacités énergétiques de la société EDM-sa, les deux sociétés ont conclu ce pacte. Le surplus d’énergie disponible en termes de fournitures de puissance minimum garantie de  NSUKALA à l’EDM-sa se présente comme suit : 7 mégawatts pour les périodes du 15 avril au 30 juin (2 mois et demi) et du 16 octobre au 15 novembre (1 mois). Pour la période du 16 novembre au 15 avril (5 mois), la centrale mettra à la disposition d’EDM-sa 4 mégawatts. La production annuelle, qui sera évacuée sur le réseau d’EDM-Sa, est estimée à 32 millions de Kwh.

Pour le ministre de l’Energie et de l’Eau, le président de la République, Ibrahim Boubacar, oriente les membres du gouvernement dans le cadre du Programme d’urgences sociales d’accès à l’énergie et à l’eau, pour la période 2017-2020, à relever le taux d’accès à l’énergie par un vaste programme de réalisation de centrales solaires et de centrales hybrides en partenariat public privé . «Le présent contrat de session d’énergie de NSUKALA à la société EDM-Sa entre en droite ligne des objectifs de ce programme, parce qu’elle amorce l’émergence d’énergie non fossile dans le mix énergétique d’EDM-sa, moins coûteux et moins polluant, mais constitue une expérience prometteuse en zone Office du Niger, aux potentialités agro-industrielles avérées dans le contexte de la vitalité renaissante de notre activité industrielle», a-t-il déclaré.

Quant au ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim, il a laissé entendre que l’objectif principal de la signature de ce contrat est non seulement de mettre fin au gâchis en mettant le surplus d’énergie à la disposition du consommateur malien, mais aussi de contribuer à accroître la rentabilité des importants investissements réalisés par la société et de rendre possible l’accès des entreprises industrielles de la région à des tarifs compétitifs d’électricité, plus bas que ceux qui sont actuellement pratiqués.

L’occasion était bonne pour le ministre en charge du Développement industriel d’annoncer que son département envisage très prochainement le lancement des travaux d’aménagement et de viabilisation de la zone industrielle de Ségou : «Un tel partenariat est par conséquent un estimable atout pour l’attractivité de cette destination, surtout lorsqu’on sait que la problématique de l’énergie est le facteur le plus handicapant pour l’essor industriel de notre pays».

 Wassolo

Comments

comments

About maliba24

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top