Home / Accueil / Pr DIONCOUNDA TRAORE candidat en 2018 avec ou sans l’ADEMA

Pr DIONCOUNDA TRAORE candidat en 2018 avec ou sans l’ADEMA

Fb-Button

Selon une source digne de foi, le Pr Dioncounda TRAORE, Ancien Président de la Transition de 2012 à 2013, ce grand mathématicien bourré de diplômes, doté d’une grande expérience de la vie, très sobre aux yeux de ces compatriotes, surtout estimé  par  les religieux sera candidat en 2018, si jamais, les élections arrivaient à se tenir sur l’ensemble du territoire. Il le sera avec ou sans son Parti qui a toujours les jambes écartées entre une candidature à l’interne et un soutien au candidat IBK. Les rumeurs ont désormais laissé la place à la réalité.

Une importante délégation vient de séjourner à Nara et a pu rencontrer la section ADEMA de cette localité et les leaders d’opinion. La délégation était composée de dirigeants du Mouvement Pour le Mali (MPM) venue de Kayes, Ségou, Mopti, Sikasso, Gao, Kati et Bamako. Les échanges ont porté sur les élections présidentielles de 2018 et le rôle que le cercle de Nara peut jouer pour la réussite de l’évènement en faveur d’un fils de la localité qui a fait montre d’expérience, de droiture, de courage et de loyauté envers  la République pendant le temps qu’il a dirigé  la transition. Il a été capable de tenir les élections présidentielles et législatives partout au Mali.

C’est ça la baraka. Avec son successeur, personne en tant que dirigeant ne peut mettre les pieds à Kidal depuis le 21 mai 2014 sans l’autorisation de la CMA, y compris l’actuel président de la République qui dans une interview à l’occasion d’une de ces sorties sur Ségou a dit qu’aucune fanfaronnade ne l’amènera  à Kidal. Qui dit donc dans ces conditions que Dioncounda n’est pas un enfant béni ?

La délégation a quitté rassuré Nara après avoir eu l’engagement ferme de cette localité qui n’attend que le signal pour déclencher la machine infernale de la victoire à Nara, surtout que déjà le Chérif de Nioro, et plusieurs leaders religieux sont acquis à l’idée de voire Dioncounda comme futur candidat à l’élection présidentielle de 2018. Le MPM doit tenir bientôt une conférence de presse avec leurs militants de l’extérieur et la majorité de 80% qui a fait fléchir la position des récalcitrants.

Cette mission du MPM a coïncidé avec la tenue de la soit disante retraite du Comité Exécutif de l’ADEMA à l’Hôtel Tombouctou. Cette retraite avait pour but de décider si le Parti devrait  choisir  un candidat à l’interne ou soutenir IBK. Dans les coulisses, nous avons appris beaucoup de choses notamment le comportement des Ministres ADEMA dans le Gouvernement actuel.

Tous ont larmoyé en implorant la majorité qui a décidé du choix d’un candidat à l’interne, de leur donner une porte de sortie en mettant dans le communiqué qu’au cas où il n’y aura pas de candidat rassembleur et consensuel, qu’on pourra toujours soutenir un candidat de gauche. Ce qui fut fait. En réalité, ces Ministres auraient  semble t-il  pris avec le RPM, environ un milliard de F CFA pour dit-on soudoyer  les autres membres du CE et des leaders influents du Parti pour qu’ils acceptent la candidature d’IBK.

La majorité des participants à savoir 47 sur 56 ont décidé d’avoir un candidat rassembleur et consensuel au sein du Parti. Tous ont pensé à l’ancien Président de la Transition Dioncounda TRAORE. Au sortir de cette retraite, chose bizarre, les Ministres ADEMA ont couru pour faire le compte rendu au Premier Ministre, 1ervice-président du RPM. Ils ont avoué avoir fait tout ce qui est en leur capacité pour bloquer la candidature interne de la ruche, mais en vain.

Ils ont souhaité que le Premier Ministre les garde dans le Gouvernement le temps de se préparer pour passer  à l’offensive contre la candidature interne. Le Premier Ministre leur aurait rétorqué qu’il ne peut pas rendre compte de ce verdict au Président IBK et que par conséquent, ils doivent s’apprêter à démissionner d’eux même, et lui non plus ne peut accepter cette solution.

Le Président IBK informé, a proposé aux Ministres ADEMA de démissionner et de venir au RPM. IBK a été clair sur la question. Le cas qui semble gêner IBK est celui du Ministre du commerce qui est très loyal à Dioncounda, mais même là, c’est à  ce dernier  de faire le choix. Ce choix cornélien des Ministres ADEMA se passe au moment où 24 mille cadres de tous bords politiques confondus y compris le RPM, soutiennent à travers un autre mouvement appelé ‘’Mouvement Pour un Mali qui avance’’ dirigé par Maitre Garba TAPO et Dr SY le secrétaire général du CNID.

Cela voudrait signifier en politique qu’avec ou sans l’ADEMA que le Pr Dioncounda sera dans le starting-block pour l’année 2018. Sa rencontre le 2 juillet 2017 avec le jeune Président Macron à huit-clos conforte aussi cette candidature. Ceux qui veulent qu’IBK soit le candidat du Parti, ils sont en nombre inférieur. Il s’agit de Adama SANGARE, Empé, Tiémoko SANGARE, Adama T DIARRA, Mahamadou CISSE, Yaya SANGARE, Arouna CISSE, Mahamane TOURE au nombre de 6 contre 48 membres pour une candidature interne. La question qui taraude  les militants  est de savoir si les 6 dissidents vont démissionner pour aller s’inscrire au RPM. Le temps nous édifiera.

Badou S KOBA

Source: CARREFOUR

Comments

comments

About maliba24

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top