Home / actualité / Procès portant sur ‘’l’incitation à la désobéissance des troupes’’ : Ras Bath révèle

Procès portant sur ‘’l’incitation à la désobéissance des troupes’’ : Ras Bath révèle

Fb-Button

Le procès contre le Directeur de la radio, Maliba FM, Djougous et Ras Bath s’est ouvert mardi 25 juillet au tribunal de la commune IV. Les avocats de Ras Bath, ont sollicité un renvoi pour raison leur client est absent. Le juge a rejeté la demande. Mais ce même jour, ce même tribunal a accepté 5 renvois. Quelles sont les motivations ? Sont-elles judiciaires ou politiques ? Ras Bath s’est prononcé sur le dossier sur sa page mardi dans la soirée. Lisez le texte.

Mon procès portant sur l’incitation à la désobéissance des troupes, c’est ouvert ce Mardi 25 juillet au tribunal de la commune 4. Suite à mon absence du pays, pour raison de tournée en Europe, mes avocats ont demandé un renvoi pour me permettre de mieux me défendre conformément au droit de chaque partie de solliciter le renvoi jusqu’à 3 fois.

Après avoir accordé 5 renvois sollicités par les conseils de 5 prévenus absents comme moi au cour de l’audience d’hier, le 1 er substitut du procureur , Sissoko, avec qui nous avons beaucoup échangé pendant la phase de l’instruction, ( sa conviction réelle sur le dossier et ses impressions sur Prouty) et, qui a mis plus de 3 mois, là où le code de procédure pénal prévoit 8 jours, pour déposer ses observations, juste pour faire traîner le contrôle judiciaire, s’est opposé à la demande de renvoi de mes avocats au motif que je ne suis pas en tournée mais en fuite…

A l’analyse de son réquisitoire, demandant 3 ans de condamnation ferme contre moi (prison), 150.000 de dommages et intérêts et après avoir recoupé les informations émanant  du Ministère de Prouty, ils pensent avoir trouvé en mon absence une opportunité de me contraindre à l’exil et de trouver une tranquillité à l’intérieur pour mieux conduire le processus de révision constitutionnelle et les élections de 2018.

Ainsi, ils s’apprêtent à rendre le verdict, mercredi 26 juillet (hier) conformément au réquisitoire du procureur, de me condamner à 3 ans de prison ferme avec mandat d’arrêt immédiat.

Convaincus que je suis un peureux, ils pensent que je resterai en Europe et demanderai l’asile politique. Le scenario à la Kabila contre Moise Katoumbi.

Au cas, selon leur plan, ou je décide de rentrer, on m’arrêtera à la frontière et ils invoqueront mon statut d’homme public pour me déporter vers la prison de Manantali, Kayes, Sikasso, Koulikoro, très loin de Bamako, officiellement pour raison de sécurité.

Le motif ou le but de ce verdict ou  » SERVICE », est de me sortir des débats publiques pour, à court terme, casser la dynamique de la plateforme Antè A Bana en vue de réviser la constitution avant le 31 décembre comme le divulgue Me Ceccaldi et, à moyen terme, pour mieux préparer 2018..

A mon auditeur le procureur Sissoko, son ministre Prouty et leur justice, je vous remercie de bien vouloir m’accueillir dans vos geôles pour une prison physique car, le Rasta regagnera sa terre natale, sa patrie, dès la fin de la tournée, et usera de tous ses droits et se battra pour le respect de la volonté du peuple : la bonne gouvernance. A moins que dans votre omnipotence, vous décidez de me déchoir de ma nationalité malienne et me déclarez persona non grata.

La Rédaction

Source: Le Pays

Comments

comments

About maliba24

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top