Home / actualité / Visite du ministre espagnol des Affaires étrangères : La lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine au cœur des discussions

Visite du ministre espagnol des Affaires étrangères : La lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine au cœur des discussions

Fb-Button

Après avoir rendu visite au contingent espagnol de la Mission de formation de l’Union européenne à Koulikoro, Alfonso Dastis a été successivement reçu par le Premier ministre et le président de la République avant une séance de travail au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale

Le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, Alfonso Dastis, a effectué, hier, une visite de travail dans notre pays. Il était accompagné d’une forte délégation composée, notamment de spécialistes de la coopération espagnole avec l’Afrique.

Le chef de la diplomatie espagnole s’est, d’abord, rendu à Koulikoro pour s’enquérir des conditions de travail du contingent espagnol de la Mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM-Mali). Aux environs de 15 heures, Alfonso Dastis a été reçu à la Primature par le chef du gouvernement, Abdoulaye Idrissa Maïga. A la fin de l’audience, il a déclaré que les échanges avec le Premier ministre furent denses et fort intéressants. Une heure plus tard, l’hôte du jour a été introduit auprès du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Les discussions, selon un diplomate, ont porté essentiellement sur la nécessité d’intensifier le partenariat entre les deux pays en vue de lutter efficacement contre le terrorisme et l’immigration clandestine.

Au sortir de l’audience, le chef de la diplomatie espagnole a confié avoir trouvé une oreille attentive auprès du chef de l’Etat qui met la sécurité des Maliens au dessus de toutes les priorités.

Alfonso Dastis a, en effet, réservé son tout premier voyage en Afrique à notre pays pour porter le message d’une volonté ferme de renforcer les liens de coopération tant du point de vue diplomatique que militaire. Il a souligné tout l’intérêt pour son pays d’accroître sa participation à la formation des forces de sécurité au sein de l’EUTM.

L’Espagne a, à elle seule, envoyé 130 soldats et occupe le 2e rang des pays contributeurs en terme d’effectif. Sans oublier le soutien logistique qu’elle offre à la Force française Barkhane dans sa croisade contre le terrorisme au Mali et au Sahel. En janvier 2018, l’Espagne reprendra le commandement de la Mission de formation de l’Union européenne au Mali et deviendra le premier pays contributeur.

La délégation d’Alfonso Dastis a eu également une séance de travail au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. La séance s’est tenue en présence de Abdoulaye Diop et de trois autres membres du gouvernement: le général Salif Traoré (ministre de la Sécurité et de la Protection civile), Mme Traoré Oumou Touré (ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille) et Abdourahamane Sylla (ministre des Maliens de l’Extérieur). Ce dialogue politique a le mérite de donner un contenu aux grandes orientations données par le président de la République et le Premier ministre.

En introduction, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a remercié le visiteur du jour pour avoir choisi notre pays comme première destination depuis son arrivée à la tête de la diplomatie espagnole. Il n’a pas tari d’éloges sur l’excellence des rapports diplomatiques qu’entretiennent les deux pays.

En réponse, Alfonso Dastis dira: « nous n’avons jamais abandonné le Mali malgré la situation difficile que nous avions vécue nous-mêmes. Il est important pour nous d’aider les pays du Sahel à garantir cette stabilité dans la zone ». Il notera ensuite que le Mali est un partenaire de premier rang dans les domaines de la sécurité, de la santé, du genre et de la culture.

Qu’il s’agisse des entretiens en tête-à-tête, de la séance de travail ou encore de la visite à Koulikoro auprès des formateurs européens, tous ces contacts ont permis au chef de la diplomatie espagnole de mesurer le chemin parcouru et de mieux orienter les actions futures. Après le Mali, Alfonso Dastis s’est envolé, dans la soirée, pour la Côte d’Ivoire.

Ahmadou CISSE

Source: Essor

Comments

comments

About maliba24

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top