Home / Société / PMU Mali : Fraudeur, pourtant directeur technique aux arrêts

PMU Mali : Fraudeur, pourtant directeur technique aux arrêts

Fb-Button

L’histoire rattrape toujours ses braconniers, dit un adage. Ce dicton se vérifie dans ce qui est convenu d’appeler l’affaire des fraudeurs du PMU – Mali. En effet, les Maliens viennent d’être éclairés sur la suite du versement des ristournes. Les vautours et autres prédateurs qui tentaient par tous les moyens illégaux et illégitimes de détourner le dossier de l’informatisation des paris dorment aujourd’hui en prison. Selon des informations proches de la justice, le cerveau de l’opération Mamadou Traoré, ancien directeur technique, puis conseiller technique, est passé aux aveux, lui qui pensait être au-dessus des lois maliennes.

Pour rappel, quand le jeune Harouna Touré affectueusement appelé PAPOU par sa famille, arrivait au PMU Mali, les travailleurs n’étaient pas inscrits à l’INPS, n’avaient aucun contrat, et tous travaillaient sans support juridique. Après leur régularisation, et suite au dévouement du nouveau directeur pour le Mali, les recettes sont passées de 53 à 102 milliards de FCFA, chiffres vérifiables. Aussi, suite à une plainte du syndicat sur la vente des tickets parallèles, qui handicapaient le PMU et menaçait dangereusement sa survie, le sieur Mamadou Traoré et autres ont été interpellés, entendus et placés sous mandat de dépôt. Il ressort de nos investigations que Mamadou Traoré a passé 5 bonnes années sans toucher ni vérifier son salaire. C’est avec les nouvelles démarches de la direction qui voulait remettre l’administration du PMU au travail qu’il a été relevé pour incompétence, insouciance et inconscience professionnelle. Aujourd’hui, il ne s’agit que de deux dossiers seulement sur 32 transmis au juge, toute chose qui laisse présager que l’explosion de la bombe à retardement au PMU devrait faire des ravages.

Les complices

Nos enquêtes ont permis de savoir que le seul kiosque BK80 travaille avec 22 aides. Cette dame avec ses acolytes divaguaient entre les radios et finançaient le réseau en panne aujourd’hui. Des carnets étaient remplis une fois l’arrivée connue dans l’ordre et le désordre 20 ou 40 fois au préjudice des parieurs avec la complicité des agents de traitement. Toutes choses ayant permis à monsieur Traoré de construire plusieurs maisons à Bamako. D’autres noms comme Doudou Guèye, revendeur et beau-frère de l’ex-directeur technique, Diakaridia Traoré son neveu, et Sidiki Togola un proche sont cités dans le dossier. La question est de savoir combien de milliards ces individus avec leur réseau et ses ramifications inquiétantes ont pu soutirer au PMU Mali ? A croire aussi qu’il s’agit des mêmes personnes farouchement opposées à l’avènement de la machine numérique qui a permis de déceler la supercherie. Des têtes devraient encore tomber tant ce réseau parallèle de vente de tickets et de kiosques fictifs a fait des ravages et empêchaient les honnêtes parieurs d’avoir des cagnottes à hauteur de souhait. D’ailleurs, il semble que depuis leurs arrestations, les gagnants commencent à lécher les babines. Affaire à suivre.

Issiaka Sidibé

Comments

comments

About maliba24

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top