Home / Economie / Port autonome de Nouakchott : Une mission commerciale pour séduire les opérateurs économiques maliens

Port autonome de Nouakchott : Une mission commerciale pour séduire les opérateurs économiques maliens

Fb-Button

Elle a permis  d’échanger sur les opportunités du port  et les difficultés que rencontrent les chargeurs maliens sur ledit corridor

Du 21 au  25 novembre dernier, sous la conduite du ministère de l’Equipement et des Transports de la République islamique de Mauritanie, une mission  de leur port autonome a  séjourné à Bamako. Elle était conduite par le conseiller technique dudit Département M. Mohamed Cheick Abdallahi. Ces quatre jours de séjour ont été mis a profit pour faire l’état de mise en œuvre des conclusions et recommandations de la mission effectuée du 5 au 8 septembre 2016 ;  échange sur les opportunités  économiques que peut offrir le port de autonome de Nouakchott aux opérateurs maliens ;  les rencontres B To B ; la  restitution du rapport de la mission etc.

Ces journées d’échange et partage ont  été précédées d’une cérémonie d’ouverture,  le mercredi soir au Grand hôtel de Bamako. Après les formalités d’usage, le conseiller technique du ministre mauritanien a  remercié les autorités maliennes pour l’accueil chaleureux réservé à sa personne et la délégation qui l’accompagne. Mohamed Cheick Abdallahi a soutenu que le port autonome de Nouakchott occupe  une position stratégique dans la sous-région. Cela, s’explique par les capacités réelles qu’il peut faire profiter à ces deux pays dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant.

Pour sa  le président du Conseil malien des chargeurs (CMC), Ousmane Babalaye Daou, le Mali et la Mauritanie partagent le même espace géographie, avec plus de 2 200 km de frontière à l’ouest et entretiennent des convergences multiples aux plans culturel et économique. « Il apparait dès lors, nécessaire d’explorer et d’exploiter toutes les potentialités au bénéfice de nos deux peuples » a estimé Ousmane Babalaye Daou.

Selon lui, les échanges de ces journées ont porté sur  les préoccupations communes, relatives entre autres aux passages portuaires et douaniers, aux aspects tarifaires ainsi qu’à l’état du transport routier. Egalement, ils ont permis de convenir à des solutions viables, à mettre en œuvre rapidement.

Diakalia M Dembélé

Comments

comments

About maliba24

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top